Joom!Fish config error: Default language is inactive!
 
Please check configuration, try to use first active language


Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/gatha/www/plugins/system/jfrouter.php:301) in /home/gatha/www/plugins/system/jfrouter.php on line 316

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/gatha/www/plugins/system/jfrouter.php:301) in /home/gatha/www/plugins/system/jfrouter.php on line 317

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/gatha/www/plugins/system/jfrouter.php:301) in /home/gatha/www/plugins/system/jfrouter.php on line 318
Objet et but poursuivis -FR
 

European Centre for Zoroastrian Studies

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
E-mail Print
Objet et but poursuivis

La création du «Centre Européen d’Etudes Zoroastriennes», mûrie depuis une vingtaine d’années, est fondée sur les prémices suivantes :

Si l’Europe, en réaction à l’obscurantisme et à l’intolérance du Moyen-âge, s’est acheminée vers la Renaissance en recherchant ses origines et ses références culturelles dans les civilisations grecque et romaine, une grande partie du monde tarde encore à franchir ce pas vers le renouvellement intellectuel et culturel. Or, nous pensons qu’aussi longtemps que ce renouvellement ne se produira pas, la misère culturelle persistera, rendant le terrain propice à ce même obscurantisme et cette même intolérance qui, à leur tour, conduiront aux conflits et à l’exode massif.

C’est dans cette optique que, devant l’un des bouleversements majeurs de notre temps - à savoir celui qui, depuis 26 ans, secoue l’Iran et les pays de l’Asie Centrale comme l’Afghanistan, le Tajikistan, l’Ouzbekistan, le Turkménistan et le Caucase qui partagent le même fondement culturel et historique – et devant l’influence que ces bouleversements exercent sur l’Europe, nous avons voulu centraliser les actions que nous menons depuis plus de 20 ans au sein d’un «Centre Européen d’Etudes Zoroastriennes»

En effet, pendant ces 20 dernières années nous avons suivi, sous forme de recherches, de publications (74 ), de conférences (près de 150) et de congrès internationaux (7), un chemin peu parcouru, mais à notre avis fondamental : nous avons plongé dans les profondeurs de l’histoire de ces peuples pour y chercher, y trouver et ramener jusqu’à notre époque les références précises - et dépoussiérées – des valeurs humanistes de leurs patrimoines culturels.

Pourquoi « études Zoroastriennes » ?
Le choix d’un centre culturel et laïque, portant le nom d’«études zoroastriennes», est motivé par trois raisons principales :

1- rapprocher l’Europe des pays précités en démontrant que les racines historiques de leurs valeurs humanistes et culturelles sont communes et vieilles de plus de 2.500 ans.

Les travaux académiques, entrepris depuis deux cents ans sur ce sujet, démontrent le rôle primordial que Zarathoustra a joué tout au long de l’Histoire en tant que ciment culturel entre l’Europe et cette partie de l’Asie. Voir « Qu’est ce que « études zoroastriennes ?».

2- jeter les bases d’un renouvellement culturel dans le sens de l’ouverture et de l’humanisme, puisant ses valeurs dans le propre patrimoine historique de la région précitée - comme l’Europe de la Renaissance en a fait l’expérience.

Nous sommes convaincus que seules ces valeurs culturelles- dépouillées de tout aspect religieux- ramenées des profondeurs en surface en tant que valeurs de référence, seront susceptibles de combattre le fondamentalisme religieux et produire des débats d’idées, de réflexion et d’ouverture qui auront pour but de briser le cercle de l’immobilisme culturel qui s’est refermé sur lui-même depuis des siècles.

3- enfin, répondre à la demande et aux encouragements des milliers de personnes, habitant en Belgique (et en Europe), que nous avons côtoyées lors de nos conférences, de nos congrès et de nos forums. Ce chiffre de «milliers de personnes», qui n’est qu’un ordre de grandeur, est encore en train d’augmenter rapidement. Ceux, en particulier, qui se sont établis récemment en Enrope pour fuir les régimes islamistes, sont les plus demandeurs. Ils cherchent en effet, à juste titre, à se donner une autre image, voire même une autre identité culturelle.

Aujourd’hui, la conjoncture est mûre. Le moment choisi pour centraliser nos efforts dans un tel Centre ne pouvait être plus propice.

Pour atteindre ses objectifs, le «Centre Européen d’Etudes Zoroastriennes», qui est avant tout un centre culturel, laïque et de libre-pensée, a crée un espace où les chercheurs ainsi que tous ceux qui s’intéressent à la pensée humaniste et existentielle de Zarathoustra, et principalement à :

 

  • son apport à la formation de la culture européenne,
  • son influence sur le fondement identitaire des peuples de Perse et d’Asie centrale, et
  • sa contribution à la formation des valeurs humanistes communes à la culture européenne ne et à celle de la Perse et de l’Asie centrale,pourront se réunir et présenter aux membres le résultat de leurs travaux et recherches.

    A cette fin, le Centre organise des cours, des conférences, des congrès, des concerts, des expositions, des soirées de poésie, des forums de débats et bien d’autres activités.

    Le fonctionnement du Centre

    Pour que le Centre puisse atteindre ses objectifs (décrits en page 1), il doit s’assurer deux formes essentielles de contribution :

    1- Il faut que le Centre jouisse de respectabilité. D’ores et déjà, le plus ancien et le plus respecté des savants en ce domaine, le professeur Jacques Duchesne Guillemin (Université de Liège ), a accepté d’en être le Président d’Honneur,
    et Dr. Khosro Khazai ( Pardis), docteur en histoire des civilisations et archéologie, chercheur et enseignant dans les differents universités et instituts scientifiques en Belgique, en Iran et en Australie est désigné en tant que directeur du Centre.
    Peu à peu, nous inviterons d’autres personnalités, tant du monde culturel que politique et des media, à nous rejoindre.

    2- En ce qui concerne le financement, le Centre est financé , jusqu'à présent par deux sources suivantes:
    - Donation: Les donateurs généreux en particulier aux Etats-Unis, en Espagne, et en France aident le Centre dans son fontionnement quotidien.
    - Les droits de membres: , Ils sont fixés par la somme modique de
    30 Euro par an., afin qu' un grand nombre de personnes puissent y participer.
    Nous rappelons qu' au Centre tout le monde travaillent de manière bénévole, et en y contribuant, même parfois, financièrement.

    Nous espérons que le but et l’intérêt de ce Centre - qui à notre connaissance est unique dans son objectif et dans sa motivation - ont été clairement expliqués et qu’ils seront reconnus.
    Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à nous contacter.

    Directeur du Centre
    Khosro Khazai

  • You are here: